Revue de presse

« Les renégats de Ville-Marie »

Héros de l’aventure romanesque de l’historien lévisien André Sévigny, Sébastien Dieulefit, dit La Plume, enquête de nouveau. Dans son dernier roman Les renégats de Ville-Marie, André Sévigny propose à ses lecteurs un nouveau voyage à l’époque de la Nouvelle-France.

 

«Après avoir fait ça à Québec (dans le premier roman de la série, Dieulefit – La Nouvelle-France en sursis), je me disais que j’aimerais changer de milieu. Je voulais aller dans l’autre pôle de la colonie, le pôle montréalais. […] À Québec, c’était le grand commerce et le lieu du pouvoir. À Montréal, ce n’était pas ça du tout, c’était le commerce des fourrures. Mon héros se retrouve dans une bourgade et dans un milieu qui n’est pas du tout celui de Québec», explique le résident de Charny sur son deuxième roman mettant en vedette Dieulefit.

Se déroulant 10 ans plus tôt que la première aventure du sergent des troupes de la Marine, Les renégats de Ville-Marie raconte de nouvelles péripéties de Dieulefit qui surviennent en 1703. Une nouvelle fois, le héros d’André Sévigny devra faire preuve de ses talents d’enquêteur alors que marchands crapuleux, contrebandiers et espions ennemis hantent Ville-Marie (Montréal) et menacent de rompre la Grande paix de Montréal, un traité conclu entre les Français et 39 nations amérindiennes en 1701.

Travail de moine

En plus de proposer un roman historique et policier, André Sévigny offre une nouvelle fois à ses lecteurs l’occasion de revivre en détail l’époque de la Nouvelle-France. Comme pour son premier roman publié en 2013, celui qui a été historien pour Parcs Canada pendant une trentaine d’années a effectué des recherches méticuleuses pour recréer précisément le Montréal de 1703.

Concrètement, la création de son nouveau roman a nécessité trois ans de travail pour l’auteur lévisien. Après une année de recherche documentaire, André Sévigny a pris une autre année pour rédiger la nouvelle aventure avant de prendre une dernière douzaine de mois pour effectuer la révision de son ouvrage.

«J’ai recours aux documents pour recréer complètement ou le plus complètement possible l’atmosphère, les gens, les maisons, les places, etc. […] Je m’amuse quand il y a une connaissance très précise du milieu et des gens, dont on parle. J’aime ça avoir des détails, de la précision. Je n’aime pas le flou, surtout quand il dévoile une méconnaissance d’une situation», précise M. Sévigny.

Compléter l’œuvre

Et malgré qu’il ait accompli un nouveau travail de longue haleine pour la création du deuxième roman de la série, l’écrivain lévisien a déjà pour objectif de créer une troisième aventure de Dieulefit, le tout afin de compléter la trilogie qu’il a prévu pour son héros.

Alors que les deux romans mettaient en scène le soldat français à l’âge de 35 ans (Dieulefit – La Nouvelle-France en sursis) et 25 ans (Les renégats de Ville-Marie), André Sévigny entend faire vivre l’arrivée de Sébastien Dieulefit en Nouvelle- France, à l’âge de 15 ans, en 1693.

Publié aux Éditions GID, Les renégats de Ville-Marie est disponible dès maintenant dans toute bonne librairie.

Source : Le Journal de Lévis

Une nouvelle aventure pour Dieulefit

Érick Deschenes 24 nov. 2017 07:52
 

Le Journal de Lévis

 

© Droits réservés
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon