Archives d'auteur

Nouvelle-Angleterre 003.jpg

On pourrait peut-être me reprocher de ne pas souvent me prêter aux prestations publiques. Mais voilà, l'inspiration littéraire ne surgit pas de navigations sur Internet. Ma muse s'appuie sur de longues heures de recherche, la réflexion et les expériences personnelles que sont la lecture, les voyages, la musique et les rencontres.

L'écriture exige chez moi solitude, autocritique et remise cent fois de l'ouvrage sur le métier pour parvenir à un manuscrit qui me satisfasse au point de l'offrir à un éditeur.

Cela dit, voici quelques-unes des rencontres publiques inoubliables qui m'ont procuré de grandes joies.

Salut à toi, l'Abénaquis !

© Louise Trudeau

20 novembre 2013, 19 heures 30 - Société de généalogie de Québec Centre communautaire Noël-Brulart, 1229, avenue Chanoine Morel, Québec. ​Conférence offerte aux membres de la Société de généalogie de Québec et au grand public. Information : 418-651-9127

 

André Sévigny présentait la conférence : « Québec capitale de la Nouvelle-France 1712-1714 »

 

300 ans plus tard, un parcours dans les rues de la ville tout en faisant connaissance des grands et des petits dont le gouverneur, le notaire et le bourreau. Une description fascinante de Québec à l’heure du Traité d’Utrecht, événement prémonitoire de la fin de l’empire français d’Amérique.

Salon international du livre de Québec  10 au 14 avril 2013 : Entrevue à Radio-Canada avec Gisèle Gallichan, vendredi, 12 avril, 15 h à 16 h.  Séances de signature de Dieulefit - La Nouvelle France en sursis :  Vendredi 12 avril, 16 h. à 17 h, Samedi 13 avril, de 19 h à 20 h et  dimanche 14 avril, 14 h à 15 h​.

Classement_10062013 722.jpg

Salon du livre de Trois-Rivières, du 22 au 24 mars 2013
 

Séances de signature de Dieulefit - La Nouvelle France en sursis, le 23 mars de 11h. à midi et de 16 h. à 17 heures; le 24 mars, de 12 h. à 13 h.

15 juillet 2017 - 14 h. 30 Domaine de la Pointe de Saint-Vallier, 116 chemin Lemieux, Saint-Vallier-de-Bellechasse

Causerie "La Nouvelle-France et le roman historique". Pourquoi l’historien de carrière habitué à la recherche documentaire précise et aux écrits scientifiques s’est-il intéressé un jour à l’écriture de romans historiques grand public ? Comment le sergent Dieulefit en est-il venu à accaparer depuis plus de dix ans le temps et les énergies entières du chercheur ? Comment conçoit-il le roman historique et de quelle façon, concrètement, ses deux romans témoignent-ils de cette approche toute particulière ?

À travers cette causerie, j'ai répondu à ces questions et montré que si le diable se cache dans les détails, ceux-ci font aussi les délices des lecteurs passionnés d’histoire.

17 octobre 2018, Société d'histoire de Longueuil, Centre culturel Jacques-Ferron, 100 rue Saint-Laurent Ouest, salle Raymond-Lévesque, Longueuil, 19 h 30.

 

Causerie: La Nouvelle-France et le roman historique - La recette préférée de l'historien André Sévigny

Pourquoi l’historien de carrière, formé de longue main à la recherche documentaire précise et aux écrits scientifiques, s’est-il intéressé un jour à l’écriture de romans historiques grand public ? Comment le sergent Dieulefit en est-il venu à accaparer depuis plus de dix ans le temps et les énergies entières du chercheur ? Comment conçoit-il le roman historique et de quelle façon, concrètement, ses romans témoignent-ils de cette approche toute particulière ?

À travers cette causerie, André Sévigny répondra à ces questions et il vous montrera que si le diable se cache dans les détails, ceux-ci font aussi les délices des lecteurs passionnés d’histoire. Toutefois, une recette telle que la sienne incorpore bien d’autres ingrédients déterminants car, finalement, c’est à un « bouillon d’histoire » qu’il nous convie et non à une mise en bouche.